16/01/2017 14:12

La semaine égalité filles-garçons

Les chiffres témoignant des stéréotypes de genre sont têtus…89.5 % des ingénieurs sont des hommes, le pourcentage des femmes dirigeantes de fédérations sportives n’est que de 12.5 %, les chef-fes d’orchestres professionnel-les sont des hommes dans 96 % des cas, 75% des budgets publics sont destinés aux loisirs des garçons…

Egalité filles garçons

Ajoutons à ces données chiffrées les conduites des élèves entre eux/elles. Une recherche qualitative menée dans plusieurs établissements a permis de comprendre les dimensions à la fois plaisantes et violentes de certaines conduites.

C’est ainsi que l’Académie de Grenoble a souhaité mettre en place une semaine de l’égalité filles /garçons, du 10 au 14 octobre. Visites d’entreprises, conférences dans les collèges et lycées, tables rondes, séminaire : la communauté éducative, des élèves aux chefs d’établissement, s’est emparée de la question. Environ 2 000 personnes ont ainsi bénéficié d’un programme aussi diversifié qu’instructif dans toute l’académie. De nombreux partenaires et intervenants se sont mobilisés : des employés de la ville de Grenoble, de Grenoble Alpes Métropole, les associations (FOL 26, Association pour la Parité dans les Métiers Scientifiques et Techniques, Capital filles, les Fées rosses, …), des entreprises (les ambassadrices de Schneider-Electric, EDF), des artistes (la réalisatrice Sylvie Ohayon), des enseignants-chercheurs des universités Savoie-Mont Blanc, Grenoble Alpes et Bordeaux.

L’académie de Grenoble poursuit une politique ambitieuse et souhaite contribuer à tous les niveaux et tout au long de l’année à favoriser la mixité et l’égalité entre les filles et les garçons. Les enjeux sont réels, que ce soit en matière d’orientation, de prévention des préjugés sexistes ou de prévention des violences faites aux femmes.